Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

close

Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Promotions

Pas de promotions actuellement

 Devenez fan

Devenez fan de notre page Facebook et bénéficiez de 5 % de remise !

 Devenez fan

Si vous n'êtes pas connecté à Facebook, veuillez, s'il vous plaît, vous connecter d'abord et ensuite rafraichir cette page avant de cliquer sur le bouton j'aime. Sinon, vous n'obtiendrez pas votre bon de réduction.

Vins de Bordeaux

ROUGES ET ROSÉS : ENVIRON 90%

BLANCS : ENVIRON 10%


RETENIR L’ESSENTIEL

Vignoble le plus étendu de France, Bordeaux a vu naitre des vins raffinés, qui exercent une influence sans pareil au niveau mondial. Les rouges dominent la production. Les vins les plus fins sont élevés en fûts de chêne neufs, cette tradition a été reprise dans de nombreux pays. Des pratiques visant à améliorer la qualité des vins ont été élaborées à Bordeaux telles que la mise en bouteille au château et la distinction des grands crus.

On trouve les vins rouges les plus réputés et donc les plus chers au monde dans le bordelais mais également une foule de châteaux inconnus aux prix très abordables.


Décrypter une étiquette :

On regarde sur l’étiquette le nom de l’appellation, le nom du château et le millésime.

L’appellation : plus il y a d’indications, mieux c’est. Selon ce que l’on boit, une bouteille peut s’appelait bordeaux ou bordeaux supérieur. Vous pourrez également retrouver une mention plus locale telle que Médoc ou des appellations communales telles que Saint-Estèphe, Pauillac, Saint-Julien, Margaux.

Le château : dans cette région on parle plus de château que de domaine. Parfois, ce qui est appelé dans le bordelais château n’est pourtant qu’une simple exploitation entourée de vignes. Certains d’entre eux sont très connus (Château Yquem par exemple) et sont des valeurs sûres (les prix sont évidemment élevés), d’autres sont plus discrets moins chers mais méritent d’être dégustés !


Le millésime :

La région offre un climat maritime, aux étés chauds et aux hivers doux. L’océan apporte néanmoins des précipitations et notamment pendant les vendanges. La relative inconstance du climat est une cause des différences du caractère des vins, d’un millésime au suivant. Des années exceptionnelles comme ce fut le cas en 1989, 1990, 1995, 1996, 2000, 2001 et 2005, les bordeaux atteignent des sommets en qualité et en prix.


Le classement des bordeaux :

Les plus grands vins du Médoc, des Graves, de Saint-Emilion et de Sauternes font l’objet d’un classement (souvent critiqué). Par exemple, pour les rouges de Médoc, il existe un classement établi en 1855, en fonction des prix de l’époque. Il s’échelonne du 1er cru au 5ème cru classé, puis les crus bourgeois et les crus artisans.


Les premiers grands crus classés :

  • Château Lafite-Rothschild (Pauillac)
  • Château Latour (Pauillac)
  • Château Mouton-Rothschild (Pauillac)
  • Château Haut-Brion (Graves)
  • Château Margaux (Margaux)


1er grand cru supérieur Sauternes :

  • Château Yquem


1ers grands crus classés A de Saint-Emilion :

  • Château Angélus
  • Château Ausone
  • Château Cheval Blanc
  • Château Pavie


Cépages :

Rive gauche de l’estuaire de la Gironde (haut médoc et médoc) : dominante de cabernet sauvignon (avec merlot).

Rive droite de l’estuaire de la Gironde (pomerol, saint-émilion) : dominante de merlot (avec cabernet franc).